06 octobre 2009

Délires d'animation

Les Francs-maçons sont partout, y compris dans le Simpsons : enjoy ! Enfin, si Death Note devenait le sujet d'un épisode de Bob l'éponge, voilà à quoi il pourrait ressembler.
Posté par Menon à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 octobre 2009

Ahmadinejad d'origine juive ?

Un article surprenant du Point : et si Ahmadinejad était Juif ?
Posté par Menon à 22:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 octobre 2009

Chair

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Dans les plaines du Liban sur les collines de Sion dans la chaleur de l'Egypte sur les rivières du Gange je rêve de toi...   Ton ombre portée en mon âme, incarnée, tu ne cesses de me faire rêver et trépasser de plaisir, de frémir de me languir de toi, l'odeur de ta peau, la chaleur de ton être, le regard au-delà de ton paraître. Parlêtre. Tout ton rivage raconte une histoire. Somptueuse et poétique.   Poésie. ... [Lire la suite]
Posté par Menon à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2009

Le secret de Philippe Sollers

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Un agent secret français. Son travail : rédiger des notes sur notre temps. Nous sommes en 1981 : le Pape a été victime d'un attentat raté. Pour le héros, voici le point de départ de sa réflexion : s'il ne devait en rester qu'un, ce serait l'homme en blanc et Rome, la ville éternelle. Puisque la Religion incarne le réflexe de survie face au nihilisme contemporain, il s'agit d'interroger l'actualité comme miroir de ce même nihilisme. Et de penser... [Lire la suite]
Posté par Menon à 13:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2009

Théorie générale de la religion : Ou Théorie positive de l'unité humaine de Auguste Comte

&lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&gt; Fou, Auguste Comte le serait, à en croire les commentaire de ce petit ouvrage. Fou, en tout cas, on peut le soupçonner face au style abrupt, délirant,  en strates complexes et ininterrompues comme si la pensée de Comte se déversait dans l'écume d'une mer perplexe face aux rochers sur lesquels elle s'écrasait. L'idée de ce court essai est pourtant simple : la Religion est la base naturelle qui assure la cohésion de l'Humanité. Mais, dorénavant... [Lire la suite]
Posté par Menon à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2009

Payés pour se rendre en cours

Comment une idée aussi absurde et insultante pour l'intelligence a-t-elle pu être acceptée ?Continuez comme cela et vraiment, la France mourra dans la douleur la plus intense !
Posté par Menon à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2009

Les Pauvres Gens de Fédor Dostoïevski

&lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&gt; Ce n'est pas sans une certaine émotion que j'ai terminé Les pauvres gens de Dostoïevski. Roman épistolaire, il met en scène un fonctionnaire copiste, vieux et pauvre, et son amie, une jeune orpheline qui souffre d'un mal inconnu. Bien qu'ils se voient régulièrement, ils ne peuvent s'empêcher de s'écrire : des histoires de souffrances, leurs rêveries, leurs peines, leurs soucis d'argent partageant la souffrance comme on partage du pain. Il faut un... [Lire la suite]
Posté par Menon à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 octobre 2009

Kokia : à vous coller des frissons...

Voici une chanson de Kokia, artiste japonaise, qui me fait frissonner : Chowa oto ~with reflection~ J'espère que vous apprécierez.
Posté par Menon à 21:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
02 octobre 2009

Le verdict de Franz Kafka

&lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&gt; Très court texte d'une intensité foudroyante, le Verdict de Kafka raconte la confrontation entre un père et son fils : un récit étonnant et inquiétant que la postface éclaire avec intelligence. Après le Terrier, je reste confondu devant la puissance que dégage cet écrivain en si peu de mots : la condensation de ses angoisses foudroie celui le lisant.
Posté par Menon à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2009

Un heureux événement de Aliette Abécassis

La génération des trentenaires souffre de ne pouvoir accomplir leur vie comme le faisait leurs parents car, à la différence de ces derniers, Mai 68, le psychologisme, la fin des utopies et le féminisme sont passés par là et les ont amenés à reconnaître et accepter une donnée tragique : notre incroyable faiblesse.Ces idéaux ont transformé la psychologie du jeune parent, le rendant inapte à donner la vie et à s'occuper d'un enfant : besoin de liberté, infantilisation de l'adulte, société de consommation poussant au loisir et à... [Lire la suite]
Posté par Menon à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]