Le blog de Menon

Une colonne de feu de Ken Follett

81bdTj8IZaL

L’histoire débute en 1558 alors que l’Angleterre est déchirée entre protestantisme et catholicisme, tout comme le reste de l’Europe. Le jeune Ned Williams voit sa mère perdre tout ce qu’elle possède à cause du tribunal ecclésiastique. Mais il saura tirer son épingle du jeu en se mettant au service de la reine Elisabeth qui travaille à créer une Angleterre sans conflits religieux. C’est le début d’une puissante saga qui couvrira toute sa vie… Roman massif et fleuve, Une colonne de feu se révèle passionnant. Le lecteur se trouve pris dans le tourbillon de l’histoire et découvre les tressaillements d’une Europe divisée mais aussi les histoires d’amours et les drames humains des héros de la saga. Bien que certains passages soient plus faibles que d’autres, d’où certaines déceptions à la lecture, Une colonne de feu de Ken Follett n’en reste pas moins un coup de maître.

 

Une colonne de feu de Ken Follett (Le Livre de Poche, 992 pages, 10,90 euros)

Posté par Menon à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


P’owa, le transfert de la conscience de Chagdud Khadro

po41Ky2jtdJ+L

Comme il est spécifié dans l’introduction, P’owa, le transfert de la conscience de Chagdud Khadro ne s’adresse pas à des néophytes mais bien à des bouddhistes confirmés ayant travaillés sous l’égide d’un maître tibétain et cherchant un vade mecum. Le P’owa, c’est le fait, à l’heure de sa mort, de transférer sa conscience dans une terre pure (paradis) bouddhiste. Le principe est simple mais sa réalisation exige un important travail méditatif préparatoire afin que, le jour où nos dernières forces nous abandonneront, nous soyons suffisamment préparés pour être capables, avec ou sans aide, de réaliser les méditations et de réussir à quitter cette terre pour un lieu de paix et d’amour.

 

P’owa, le transfert de la conscience de Chagdud Khadro (Claire Lumière, 96 pages, 9,90 euros)

Posté par Menon à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les Fioretti de saint François

81nqXKDDd0L

Les Fioretti constituent un ensemble de petites histoires charmantes sur l’ordre des Franciscains. Certaines mettent en scène son fondateur, saint François et d’autres des frères ô combien remarquables. En plus de ce célèbre texte italien, l’éditeur propose « Les Considérations sur les stigmates, qui racontent la stigmatisation de saint François ; La Vie de frère Junipère, dont Rossellini s’est inspiré pour son film sur saint François ; La Vie ainsi que Les Dits du bienheureux Égide (Gilles) ; divers récits sur les premiers franciscains et le fameux Cantique de frère Soleil. » On regrettera quelque peu cette édition. En effet, outre une introduction confuse, les notes de bas de page n’apportent pas grand-chose et cassent le rythme de lecture. De plus, la traduction a été faite à partir du texte italien, les variantes latines étant signalées en notes. Or, le texte italien semble avoir été, de l’aveu du traducteur, mal traduit depuis le Latin. De fait, pourquoi ne pas avoir traduit les Fioretti depuis la langue de l’Eglise plutôt que de celle de Dante ?

 

Les Fioretti de saint François (Seuil, 416 pages, 9,20 euros)

Posté par Menon à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Black coffee d’Agatha Christie

black81+cT8N5oEL

 

Sir Claud Amory, un grand physicien, suspecte une personne de sa maisonnée de vouloir dérober la formule de sa nouvelle expérience nucléaire. Il demande donc l’aide d’Hercule Poirot qui arrive en plein drame alors que Sir Claud vient d’être assassiné. Les différents membres de la famille sont sous le choc. Hercule Poirot démasquera-t-il l’assassin ? Adapté par Charles Osborne de la pièce de théâtre écrite par Agatha Christie, Black Coffee a le style même de la duchesse du crime et le principe de l’adaptation ne gêne en rien la lecture. Quant à l’intrigue, ce n’est certes pas la plus brillante de celles inventées par la reine du detective novel, mais le roman se lit néanmoins avec grand plaisir.

 

Black coffee d’Agatha Christie (Le Masque, 224 pages, 7,40 euros)

Posté par Menon à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les aventures de Sherlock Holmes de sir Arthur Conan Doyle

Adventures_with_Sherlock_Holmes_TD_Gallery_Jan_5-Mar_10,_2012

C’est toujours un plaisir de lire ou de relire Les aventures de Sherlock Holmes, recueil de nouvelles faisant suite à deux premiers romans. Qu’il s’agisse d’une oie gavée d’un mystérieux bijou, d’un homme dont le pouce a été tranché ou d’une gouvernante obligée de se déguiser pour complaire à ses employeurs, Conan Doyle n’a pas son pareil pour mettre en scène des récits troublants, à la limite du fantastique, mais qui retrouveront toujours le chemin de la rationalité grâce aux analyses remarquables d’un Sherlock Holmes en grande forme, secondé du toujours troublé docteur Watson. Une réussite.

Posté par Menon à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


L’art de mourir dans le bouddhisme tibétain de Bokar Rimpoché

art41z7fPKqmZL

Un livre assez court mais plutôt complet sur la mort vue dans le bouddhisme tibétain avec tous les phénomènes d’apparitions de lumière et de déités, ainsi que la marche à suivre pour ne pas se perdre mais trouver la libération. Complexe ouvrage malgré son nombre de page faible qui nécessitera un sérieux travail de prise de notes ou même de par cœur pour retenir des informations nombreuses.

 

L’art de mourir dans le bouddhisme tibétain de Bokar Rimpoché (Claire Lumière, 92 pages, 12,50 euros)

Posté par Menon à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L’heure zéro d’Agatha Christie

B0126VPDHA

C’est après avoir vu son adaptation filmique que j’ai voulu lire ce roman d’Agatha Christie. Dans une grande maison anglaise, plusieurs personnes sont réunies autour de Lady Tressillian. Notamment Neville Strange, son ex-femme Audrey et sa nouvelle compagne, Kay. Neville croit pouvoir de ces deux-la des amies mais l’atmosphère de la maison se charge d’électricité… Excellent roman que cette Heure zéro dont le héros n’est ni Hercule Poirot ni Miss Marple, mais le Superintendant Battle qui se montrera raisonné et logique pour comprendre qui a tué Lady Tressillian et comment. Christie maîtrise parfaitement l’art de peindre ses personnages et on goûte, en sa compagnie, des moments intimes avec les protagonistes qui font tout le sel de ce roman – par ailleurs, son meurtre s’avère particulièrement inventif et compte parmi les très bons assassinats imaginés par la Duchesse du crime.

 

L’heure zéro d’Agatha Christie (Le Masque, 250 pages, 5,60 euros)

Posté par Menon à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le grand sommeil des éveillés de Daniel Odier

613e0NhvPhL

Dans ce petit livre, par l’épaisseur mais non par le contenu, Daniel Odier – maître tantrique et zen – questionne la relation maître/disciple et la nature de l’Eveil. Il faut bien le reconnaître, comprendre ce qu’il raconte de l’illumination est une gageure. On saisit bien sûr les mots mais les phrases semblent des plus obscures, à tel point qu’il semble impossible de réaliser ce que l’auteur veut nous montrer. Je crois, par contre, que même s’il remet en question la domination du maître sur le disciple, il estime qu’un chercheur de l’Eveil a besoin d’un guide. Que ce guide ne soit pas un petit marquis arrogant et dominateur, certes mais, sans un maître, je ne vois pas comment on pourrait réaliser sa nature cosmique uniquement en lisant les indications qu’en donne Daniel Odier. Assurément un ouvrage passionnant et qui se lit plusieurs fois.

 

Le grand sommeil des éveillés de Daniel Odier (Le Relié, 139 pages, 10 euros)

Posté par Menon à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les splendeurs de Tara de Khempo Lodreu Deunyeu Rimpoché

splend41gEpZqPr9L

Cet épais ouvrage présente les 21 facettes de Tara, déesse bouddhiste tibétaine, ses louanges et prières. Certes, Les splendeurs de Tara de Khempo Lodreu Deunyeu Rimpoché s’impose comme un bel ouvrage sur le plan iconographique ; la présentation de Tara ainsi que la pureté des textes qui lui sont consacrés donne envie de pratiquer. Toutefois, on relève une certaine confusion à ce sujet – la procédure n’est pas claire du tout et comme les louanges et prières sont disséminées dans l’ouvrage, il n’est pas forcément aisé de s’y retrouver. Néanmoins, pour tous ceux voulant découvrir Tara, on n’aurait pu rêver d’un plus bel ouvrage.

 

Les splendeurs de Tara de Khempo Lodreu Deunyeu Rimpoché (Claire Lumière, 368 pages, 29 euros)

Posté par Menon à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Par-dessus bord de Carol Higgins Clark

par71-5B7et9wL

La détective privée Regan Reilly doit accompagner sur une croisière l’excentrique lady Exner afin de s’assurer que sa traversée se déroulera au mieux. Heureusement pour la vieille dame, car un mystérieux assassin en a après elle. Mais ce sont peut-être les bizarreries de lady Exner et les personnes hautes en couleur de la croisière, plus que le tueur, qui viendront à bout de Regan Reilly… A l’instar de L’accroc (deuxième tome des aventures du privé de Regan Reilly), Par-dessus bord (premier tome de ses aventures que je découvre après le second) se révèle délicieux. Certes pas aussi loufoque que L’accroc mais avec des personnages tout à fait singuliers, des situations amusantes et même une enquête des plus intéressantes. Assurément un très bon roman policier pour se détendre les neurones.

 

Par-dessus bord de Carol Higgins Clark (Le Livre de Poche, 223 pages, 7,70 euros)

Posté par Menon à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]