20 avril 2015

La pureté dangereuse de Bernard-Henri Lévy

Ce stimulant essai de BHL s’interroge sur la fascination des Totalitarismes pour la fondation d’un Homme nouveau. Il estime qu’à l’origine de toute volonté de bâtir un royaume de perfection se cache le refus du Pêché originel et l’idée que l’Homme a égaré en chemin sa pureté. Pureté que le nouveau système (Islam, Communisme, etc.) saura quant à lui retrouver. BHL analyse avec pertinence les conditions d’apparition du totalitarisme et déjà, en 1994, il prophétisait la crise de nos banlieues et le remplacement de l’idéologie... [Lire la suite]
Posté par Menon à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2015

Ces dieux qui firent le ciel et la terre, le roman de la Bible de Jean Sendy

Nous sommes en 1969. Le voyage sur la lune reste encore en suspens et Jean Sendy assure que, une fois des cosmonautes débarqués sur l’astre, la preuve de l’existence d’une civilisation extraterrestre y sera découverte. Sendy pense en effet que les premiers chapitres de la Genèse – dans la Bible – racontent l’arrivée de cosmonautes issus d’une civilisation étrangère à la nôtre et qui ont fait sortir notre Terre de sa période de glaciation en – 21 000 pour lui apporter le coup de pouce dont elle avait besoin pour évoluer. Cette... [Lire la suite]
Posté par Menon à 14:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 avril 2015

Dissertation du Pape Pie VI sur le meurtre de D. A. F. de Sade

Extrait de son roman Juliette, cette « dissertation » commence sous les meilleurs auspices. Par l’intermédiaire du Pape, Sade délivre un superbe texte de métaphysique panthéiste de type oriental qui rappelle la Bhagavad-Gita, à savoir que l’Etre essentiel, c’est l’univers et que ce dernier ne détruit ni ne crée rien mais recycle sans fin les être qui l’habitent. Voilà pourquoi, explique le Pape/Sade, tuer n’est pas un crime mais simplement une relance de la machine à produire des êtres. Mieux, même : tuer favorise la... [Lire la suite]
Posté par Menon à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2015

Dune – 1ère partie de Frank Herbert

On m’avait vanté Dune comme étant un chef d’œuvre. On ne m’avait pas menti. Nourri de la Bible, du Coran et manifestement de nombreuses autres traditions religieuses, Frank Herbert livre un grand un beau récit sur un adolescent Paul, appelé à devenir un Messie pour les Fremen (Touaregs) de la planète Dune où l’eau est le bien le plus précieux et où les terribles vers des sables manquent de dévorer ses voyageurs. Herbert écrit avec un talent rare pour un écrivain de SF : on suit là un roman dans lequel le moindre mot revêt toute... [Lire la suite]
Posté par Menon à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2015

La quête de Tanelorn de Michael Moorcock

Ainsi se terminent les aventures de Hawkmoon. Et, comme de juste, cela se concrétisera par la rencontre avec Corum, Ereköse et Elric ainsi qu’une ribambelle d’autres aventuriers dont le statut n’est pas très clair. Le but, la mission ? La préservation de Tanelorn, sorte de Jérusalem céleste, que nos héros vont devoir libérer de l’influence maléfique de deux jumeaux. Parfois confus dans son déroulement et semblant avoir été écrit de manière assez rapide, comme en transe, La quête de Tanelorn permet à Moorcock d’exorciser une... [Lire la suite]
Posté par Menon à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2015

Le champion de Garathorm de Michael Moorcock

Résumé éditeur : Hawkmoon dépérit. Hawkmoon va-t-il mourir ? Constamment il songe à la merveilleuse Yisselda qui n'est plus, aux beaux enfants qui n'ont jamais été. Une messagère vient requérir son aide : des guerriers mystérieux ont pris la ville de Garathorm. Eux mêmes ne semblent pas très bien savoir comment ils sont arrivés là. Sont-ils envoyés par les Seigneurs du Chaos qui se tiennent au bout du temps et cherchent à manipuler l'histoire parce que leur propre monde est à l'agonie ? C'est assez pour Hawkmoon. Ils ont dû... [Lire la suite]
Posté par Menon à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2015

HR Giger HR+

« Beaucoup de mes travaux reflètent le fait que l’homme est livré à la vie, sans que naisse aucun sentiment religieux. » (p. 36) – cette citation de Giger, extraite du présent ouvrage, illustre parfaitement mon ressenti personnel à l’égard de son travail. Les œuvres de HR Giger reflètent à la fois une force tendance à l’érotisation (présences de phallus, vulve) ; à la rencontre du corps et de la machine ; et, last but not least, au satanisme le plus exigeant, le plus transcendant dirais-je même, comme si... [Lire la suite]
Posté par Menon à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2015

Fondation et chaos de Greg Bear

Ce roman se situe chronologiquement au tout début du Cycle de Fondation. Hari Seldon est menacé par le Commissaire Linge Chen qui n’apprécie pas du tout ses pronostics désastreux pour l’Empire. Quant à Daneel, il entame la dernière phase pour la préparation de la psycho-histoire… Difficile de résumer cet énorme volume durant lequel il ne se passe pratiquement rien. Rien, oui, mais cela ne l’empêche paradoxalement pas d’être passionnant ! Greg Bear sait en effet comment faire ressentir au lecteur qu’un monde est en train de... [Lire la suite]
Posté par Menon à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2015

Hôtel Europe suivi de Réflexions sur un nouvel âge sombre de BHL

Heureusement que la pièce Hôtel Europe de BHL est ici complété par une suite d’analyses/réflexions autour des thèmes abordés, sans quoi cet ouvrage se révélerait d’une grande pauvreté littéraire et intellectuelle. Hôtel Europe est donc une pièce dans laquelle un écrivain (BHL, on s’en doute) est appelé à écrire un discours pour l’anniversaire de l’Europe depuis sa chambre d’hôtel de Sarajevo. En semi crise de nerfs, visiblement dans un état second, le dit écrivain exprime toute sa colère et son embarras face à une Europe qui prend... [Lire la suite]
Posté par Menon à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2015

Comprendre Sade de Marie-Paul Farina et Yves Rouvière (illustrations)

Voilà un excellent petit livre de la collection « comprendre » des éditions Max Millo, collection proposant de courtes mais stimulantes biographies dans un format poche complétées d’illustrations d’un niveau souvent décevant. Servi par quelques dessins sans génie mais agréable à l’œil d’Yves Rouvière, Marie-Paul Farina, auteur d’une thèse sur Sade (on n’en saura pas plus), prend le contrepied de ce qu’un Michel Onfray a fait du divin marquis. Suivant la vie du futur auteur de Justine, Farina s’intéresse à la conception de... [Lire la suite]
Posté par Menon à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]