26 octobre 2019

L’antisémitisme partout – Aujourd’hui en France d’Alain Badiouet Eric Hazan

Ce petit essai signé par le dernier stalinien et maoïste de France est très amusant à lire. Bien que situé à l’extrême-gauche, puisque communiste, Alain Badiou (ici accompagné d’Eric Hazan, fondateur des éditions de La fabrique, ex-soutien pour le FLN et personnage controversé puisqu’éditeur d’Houria Bouteldja) se livre ici à une dénonciation de la politique culturelle pro-israélienne qui traque les antisémites là où se trouvent, en réalité, des soutiens à la Palestine ; l’antisémitisme servant, pour des penseurs comme BHL ou... [Lire la suite]
Posté par Menon à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2019

Le deuil de la mélancolie de Michel Onfray

Tout petit ouvrage, Le deuil de la mélancolie raconte, pris sur le vif puisque consigné dans le Journal qu’il tenait à l’hôpital, l’AVC que Michel Onfray connut et qui lui inspira une sainte colère contre les médecins incapables de diagnostiquer clairement ce qui était en train de lui arriver Nombreux seront ceux qui se reconnaîtront dans l’aventure que raconte Onfray. Combien de médecin, aujourd’hui, abandonnent parfois volontairement leurs patients lorsqu’ils souffrent gravement ? Et combien de médecin passent à côté du bon... [Lire la suite]
Posté par Menon à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2019

La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole

Prix Pulitzer 1981, La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole est l’œuvre d’un jeune romancier qui se sera suicidé à l’âge de 32 ans et dont la mère aura réussi à faire publier le manuscrit après avoir fait le forcing auprès d’un éditeur rapidement comblé à la lecture de son œuvre. Le roman met en scène Ignatius, un espère de Falstaff rotant à cause de problèmes gastriques et intestinaux impitoyables, doté d’une grande intelligence, mais aussi d’une très haute opinion de lui-même qui lui fait considérer tout un chacun... [Lire la suite]
Posté par Menon à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2019

Autobiographie d’un yogi de Paramahansa Yogananda

Autobiographie du yogi Paramahansa Yogananda (1893-1952) publiée en 1946, cet ouvrage aura connu un énorme retentissement auprès du public américain auprès duquel Yogananda se rendit afin de répandre la bonne parole pour promouvoir le yoga. Au cours de sa présence sur le territoire étasunien, Yogananda fonda la Self-Realization Fellowship, société religieuse qui rend d’ailleurs la lecture de cette autobiographie obligatoire pour les nouveaux venus (sic). A la lecture de cet épais ouvrage, on se pose de nombreuses questions quant au... [Lire la suite]
Posté par Menon à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2019

Zombies de Bret Easton Ellis

A en croire Bret Easton Ellis tel qu’il le formule dans Lunar Park, Zombies, s’il a certes été publié en 1994 comme son quatrième livre, est en fait un recueil de nouvelles qu’il aurait écrites avant Moins que zéro (1986), son premier roman, à l’époque où il était encore étudiant. Voilà pourquoi le lecteur passionné des œuvres de Bret Easton Ellis ressentira une impression troublante – plutôt faibles, ces textes semblent avoir permis à l’auteur de trouver sa voix et de poser des jalons que l’on retrouvera, par la suite, dans ses... [Lire la suite]
Posté par Menon à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2019

Absalon, Absalon ! de William Faulkner

Absalon, Absalon ! raconte la vie de Thomas Stupen, un homme aussi ambitieux qu’étrange, qui arrive un jour dans le Comté imaginaire de Yoknapatawpha (Mississippi) dans les années 1830 et y établit une plantation de 160 km², "Sutpen's Hundred'', avec l'espoir d'y créer sa dynastie (Wikipédia). C’est à travers les yeux de ses descendants que nous allons suivre l’histoire complexe et torturée des Stupen, faite de bruit et de fureur. Avec Absalon Absalon ! (référence au cri déchirant du roi David lorsqu’il apprit la... [Lire la suite]
Posté par Menon à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 octobre 2019

Demande à la poussière de John Fante

Arturo Bandini, jeune homme sans le sou épris de littérature et aspirant écrivain, se rend à Los Angeles pour écrire et mener une vie d’homme libre. Mais l’inspiration lui fait défaut – il n’aura jamais publié qu’une nouvelle qu’il présente à tout un chacun comme la preuve qu’il est un grand romancier : c’est peu. Côté cœur, Bandini tombe amoureux de Camilla, une serveuse mexicaine d’un restaurant minable : entre eux deux va se nouer une relation à la fois violente et passionnelle. Deuxième roman de John Fante à mettre en... [Lire la suite]
Posté par Menon à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2019

Inhibition, symptôme et angoisse de Sigmund Freud

Ce recueil freudien propose deux articles de Sigmund Freud : l’un, de jeunesse, écrit en 1895 ; l’autre, de maturité, en 1926. Bref : le premier contre le second Freud ; celui de l’hystérie et de la première topique contre le Freud de la seconde et de la pulsion de mort. Le premier article propose une réflexion intéressante sur l’étiologie sexuelle de l’angoisse – dans le cadre puritain du XIXème siècle, nombreux étaient les couples à pratiquer un coït avec interruption, pour ne pas que la dame tombe enceinte.... [Lire la suite]
Posté par Menon à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2019

Qu’est-ce que le fascisme ? de Maurice Bardèche

Moi, je veux bien ! Le fascisme, c’est cool, certes. Les costumes étaient jolis et puis, après tout, ils n’aimaient pas les communistes et, au final, c’était une chouette expérience politique, non ? Comment ? Pardon ? Ah ! les tabassages en règles dans la rue, la violence verbale, policière et militaire ? Les guerres et camps d’extermination ? Comment dire… Maurice Bardèche n’en sait trop rien. Comprenez-le : il ne définit même pas ce qu’il entend par fascisme ! C’est un comble dans un... [Lire la suite]
Posté par Menon à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2019

Les gratitudes de Delphine de Vigan

Dans une maison de retraite, Michka perd lentement la tête, gagnée par Alzheimer. Marie, une proche amie, lui rend visite et elle reçoit l’aide de Jérôme, son orthophoniste qui tente, malgré son désarroi et sa détresse, de lui insuffler du courage et de freiner la chute des mots. De Delphine de Vigan, j’avais lu avec passion Rien ne s’oppose à la nuit et D’après une histoire vraie. J’espérais donc me retrouver emporté par les mots de l’auteur et captivé. Hélas, il n’en fut rien. Certes, je n’ai pas lu ce livre dans de bonnes... [Lire la suite]
Posté par Menon à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]