la-dechirure_500x500

Ce monde brisé. Ce désespoir déversé dans une poche de sang.

Goute à goute, la semence infecte infiltre mon âme et corrompt mon souffle.

Je me sens avili par l’écrevisse écarlate qui se nourrit de mes déchets. La rondeur sombre du vide enlace la courbe amoureuse du récit enkysté autour de ma langue.

Qui me libèrera de la semence ? Qui me livrera ? Sarx to soma ! Haine !! Colère !! Hurlement de la bête !!

Oh Maître infâme, comme tu m’as corrompu ! Oh, comme je te hais ! Silence, pierres lugubres ! Vos plaintes meurent dans le sous-bois de mon palais.