9782813215253

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une citation rapportée dans les premières pages d’À la rencontre de mystiques extraordinaires dit assez bien ce qui a poussé Christian Puljate à l’écrire. En 1972, Le cardinal Coffy, par ailleurs archevêque de Marseille, déclara : « L’extraordinaire chrétien fait partie d’une vision du monde aujourd’hui absolument dépassée, nous, croyants, nous aspirons à une foi pure, une foi dégagée de tout merveilleux… Nous voulons confesser notre foi dans le monde présent qui est un monde scientifique. » Une telle proposition semble à l’auteur le comble du renoncement au mysticisme ; mysticisme charriant, dans son sillage, des phénomènes surnaturels (stigmates, lévitation, transverbération…) proposant autant de signes (en grec, le Nouveau Testament parle de « semeion » traduit par « miracle » mais qui signifie plutôt « signe ») propres à raviver la foi du croyant et à le porter à la prière et la recherche de Dieu.

Volontairement en rupture avec l’Eglise telle qu’elle se donne à voir depuis le Concile de Vatican II (selon l’auteur, abandon des fondamentaux ; sécularisation à marche forcée), À la rencontre de mystiques extraordinaires veut passionner et fasciner le lecteur avec les vies édifiantes de saintes aussi extraordinaires qu’Yvonne-Aimée de Malestroit ou Gemma Galgani. Quelle que soit leurs nationalités, ces femmes ont fait pleuvoir les miracles autour d’elles, devenant aussi des martyrs pour leur foi – souffrances, maladies, attaques du démon...

Magistrat des juridictions administratives et ancien directeur de l’Ecole des avocats du barreau de Paris, Christian Puljate a signé de nombreux ouvrages juridiques. On pouvait donc s’attendre à des récits rappelant les minutes d’un procès, voire d’une plaidoirie. Mais, s’il y a bien un juriste en Christian Puljate, c’est clairement le Catholique pratiquant et croyant qui s’illustre ici. Pour lui, les phénomènes mystiques sont vrais. Les mystiques et leurs témoins étant, par nature, au-dessus de tout soupçon, il n’est pas imaginable qu’ils eussent pu mentir. L’auteur balaye d’un revers de main les explications psychiatriques et psychanalytiques relevant pour lui de la plus basse des analyses.

Pourtant, alors même qu’il se fait fort d’exciter la passion du lecteur pour le surnaturel et pour les miracles des mystiques, Christian Puljate peine à convaincre. Affirmant que pas un seul ouvrage consacré aux athlètes du Christ ne leur rend hommage tant ils doutent de tous les prodiges dont ils sont à l’origine, Christian Puljate veut – avec son livre – proposer des hagiographies. Hélas ! la passion qui l’habite n’est pas forcément palpable. Que l’on compare son ouvrage avec les écrits de Pierre Jovanovic (Enquête sur l’existence des Anges gardiens) ou de Didier van Cauwelaert (Dictionnaire de l’impossible ; ouvrages tous deux d’ailleurs cités par l’auteur) et l’on verra comment certains écrivains savent exalter les zélés du Christ afin de rendre palpable le merveilleux qu’ils charrient.

Toutefois, si Christian Puljate ne se hisse pas à la hauteur de ses prédécesseurs, il a le bon goût de proposer des vies de mystiques pas forcément des plus connues (sainte Mariam de Galilée ou Anna Schäffer) et pourtant édifiantes.

 

À la rencontre de mystiques extraordinaires aux XXe et XXIe siècles – Portraits de Gemma Galgani, Anna Schäffer, Yvonne-Aimée de Malestroit de Christian Puljate (Guy Trédaniel éditeur, 396 pages, 22,90 euros).