23 juin 2011

La psychanalyse guérit-elle ?

  Dans un premier temps Sigmund Freud (1856 – 1939) affirme que la psychanalyse guérit. Les premières sessions avec les patients sont rapides. Freud s'implique beaucoup dans l'analyse : il décrypte, après avoir entendu le patient, son parcours psychologique. Pour le dire vite : il plaque sur le discours du patient sa théorie. Théorie censée avoir été justement fondée à partir de l'écoute des patients... vers la fin de sa vie, Freud ne semble plus sûr du tout du pouvoir thérapeutique de l'analyse. Il estime même qu'une analyse ne... [Lire la suite]
Posté par Menon à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2011

Si Dieu n'existe pas, le monde est absurde

  Vous en conviendrez, tout heureux que vous êtes de vivre, vous n'avez jamais demandé à naître. Un enfant nait uniquement parce que ses parents désirent en avoir un (et donc, l'enfant né ne sera pas forcément celui attendu). Or, que se passe-t-il une fois que la maternité nous accueille ? Alors qu'on nous annonce une totale liberté dans notre vie à venir, il faut bien se rendre compte qu'elle est en réalité toute tracée. Il nous faudra suivre des études puis trouver un travail, sans quoi nous ne pourrons manger, nous vêtir et... [Lire la suite]
Posté par Menon à 21:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 mai 2011

Le suicide

  Voici comment la sainte Église apostolique et romaine considère la question du suicide dans son Catéchisme : 2280 Chacun est responsable de sa vie devant Dieu qui la lui a donnée. C’est Lui qui en reste le souverain Maître. Nous sommes tenus de la recevoir avec reconnaissance et de la préserver pour son honneur et le salut de nos âmes. Nous sommes les intendants et non les propriétaires de la vie que Dieu nous a confiée. Nous n’en disposons pas. 2281 Le suicide contredit l’inclination naturelle de l’être humain à conserver... [Lire la suite]
Posté par Menon à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2011

Paranoïa

  Il nous arrive à tous, un jour, de ressentir des pensées de type paranoïaque. Dans son mode d'expression première, la pensée paranoïaque nous fait croire que le monde conspire à nous mettre des bâtons dans les roues. Ainsi, certaines journées nous semblent marquées par un si grand nombre de situations à caractère inique que nous refusons d'attribuer à la malchance – exemple : nous oublions notre titre de transport ; le train est supprimé ; un contrôleur nous met une amende ; nous nous disputons avec un membre de notre équipe,... [Lire la suite]
Posté par Menon à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2011

Mais à qui appartenons-nous ?

  Dire à une personne qu'elle ne s'appartient pas – par exemple : vous n'allez pas le droit de vous suicider ou d'avorter car votre corps est à Dieu – la met en général en colère. Les lois sont justement faites pour proclamer l'exact contraire. Seulement voilà : l'expérience – ce sur quoi on doit fonder la raison ; non sur des spéculations –  démontre le contraire. Ainsi, vous êtes malade : avez-vous décidé de l'être ? Avez-vous choisi d'attraper un rhume plutôt qu'une pneumonie ? Non. Vous guérissez : est-ce de votre fait... [Lire la suite]
Posté par Menon à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2011

Viva la muerte !

  « Voici la Noble Vérité concernant la Souffrance : La naissance  est souffrance, la maladie est souffrance, la vieillesse est souffrance, la mort est souffrance, être uni à ce que l'on n'aime pas est souffrance, ne pas réaliser son désir est souffrance. » : ainsi parle le Bouddha pour qui la première cause de la souffrance est bel et bien la naissance. Ne sommes-nous pas, en pensant ainsi, au dernier degré du nihilisme ? En effet, qu’on y songe. Si le père immonde ose lancer à son enfant un... [Lire la suite]
Posté par Menon à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 avril 2011

De l'interprétation des rêves

  Il n'existe aucune méthodologie parfaite permettant, à coup sûr, de déchiffrer la signification d'un rêve. Soi-même, on peut en découvrir le sens mais il est préférable d'avoir recours à un analyste avec lequel le lien transfériel sera suffisamment prononcé – condition permettant de se retrouver sur la même longueur d'onde. Aucun dictionnaire des rêves, aucun glossaire ou autre ne permet de déchiffrer un symbole. Le symbole se déchiffre toujours pour soi, jamais pour les autres. Certes, dans une perspective jungienne, on ne... [Lire la suite]
Posté par Menon à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2011

Le cinéma pornographique français

  Dans les années 70, le cinéma pornographique n'était pas ce qu'il est aujourd'hui. Déjà, comme son nom l'indique, il s'agissait d'un cinéma alors que depuis, quoi... 10, 15 ou 20 ans (?) il ne se compose plus que de courtes séquences – internet est passé par là. En France, cinéma étant, il impliquait une salle et un public. Donc, un lieu de rendez-vous, de croisement. Qui peut imaginer à quoi ressemblait une séance de films porno ? Dans les mêmes cinémas, ou ceux bien proches, on jouait par ailleurs des films de kung-fu. ... [Lire la suite]
Posté par Menon à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2011

La musique parfaite

  Il existe de très grands artistes populaires. Dans la chanson française, par exemple, Serge Gainsbourg, Jacques Brel ou Georges Brassens ont laissé des musiques et des textes d'une grande beauté. Dans la chanson populaire américaine et anglaise, des artistes tellement nombreux qu'on peine à tous les citer ont écrit des morceaux gravés à jamais dans les coeurs, qu'il s'agisse des Beatles ou de Prince. Néanmoins, rares sont les morceaux qui, à l'écoute, vous font vous souvenir de Dieu. J'en connais, pour ma part, trois. Je ne... [Lire la suite]
Posté par Menon à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2011

Reprise du blog : la sainte Vierge et le mal de dos

Désormais, le blog proposera des billets analytiques et transversaux sur des sujets tournant autour de la psychanalyse, religion et ésotérisme. Nous commencerons par : La sainte Vierge et le mal de dos « Au commencement, était le Verbe », nous dit Jean en son Evangile. Ainsi, c'est par la Parole du Père que le monde advint. Voilà pourquoi on peut affirmer que ce qui structure un Homme est bien le père via le symbolique (discours) et imaginaire (représentation) – les deux éléments étant liés. Toute personne dont le père a... [Lire la suite]
Posté par Menon à 21:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]