27 novembre 2019

Les maîtres zen de Jacques Brosse

Voici une véritable Somme à posséder si vous vous intéressez au zen. Servi par un style maîtrisé, à la fois fluide et précis, Jacques Brosse, lui-même maître zen, nous fait découvrir l’histoire de ce mouvement, depuis le Bouddha jusqu’à nos jours. Assurément, le travail accompli dépasse de très loin ce qu’on est en droit d’attendre d’un ouvrage a priori grand public puisque publié dans l’excellente collection Spiritualité vivante d’Albin Michel. Pour le coup, ce sont de longues, mais passionnantes heures de lecture qui vous... [Lire la suite]
Posté par Menon à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2019

La vague de Todd Strasser

En 1967, une expérience de psychologie pratique réalisée au lycée Cubberley à Palo Alto (Californie) est lancée par le professeur d’histoire Ron Jones. Ce dernier, confronté à des élèves persuadés que jamais une expérience comme celle du Troisième Reich pourrait se reproduire aujourd’hui, décide de créer une d’association appelée la Vague commençant comme une doctrine propre à renforcer la discipline et l’efficacité scolaire des lycéens. Mais, par la suite, cette expérience virera au fascisme et Ron Jones y mettra fin en révélant à... [Lire la suite]
Posté par Menon à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2019

Le grand geste libérateur de Tapko Tashi Namgyal et Erik Sablé

On ne peut que lire ce petit ouvrage avec un certain sentiment de déception. Modestement, Erik Sablé fait figurer son nom sous celui du maître tibétain Tapko Tashi Namgyal (1511-1587) et dans une police de caractère de taille inférieure. Ce qui s’avère cohérent lorsqu’on lit la quatrième de couverture puisqu’Erik Sablé annonce que Le grand geste est une « petite étude » qui « se fonde principalement sur l’ouvrage de Tapko Tashi Namgyal (1511-1587) (…) mais pas seulement ; nous avons aussi utilisé d’autres textes... [Lire la suite]
Posté par Menon à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2019

L’enfant tombé des étoiles de Robert Heinlein

John Thomas Stuart est fou de Lummox, son animal de compagnie qu’un de ses ancêtres a recueilli, il y a fort longtemps, au cours d’une de ses pérégrinations spatiales. A l’époque, Lummox tenait dans ses mains. Aujourd’hui, la bête pèse plusieurs tonnes, possède huit pattes et adore manger tout ce qui passe à porter de mâchoire. Un jour, la bête ira trop loin et sèmera la zizanie dans la petite ville de John Thomas Stuart – une commission se réunit pour savoir si Lummox mérite de vivre… Charmant récit de science-fiction sans doute... [Lire la suite]
Posté par Menon à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2019

Les fascismes de Pierre Milza

Il vaut mieux, d’une façon générale, lire des ouvrages d’historiens sérieux lorsqu’on s’intéresse à un phénomène politique complexe comme les fascismes plutôt que d’avoir recours à des documentaires ou des sites internet. Néanmoins, malgré son très grand sérieux et la valeur de son ouvrage, Pierre Milza, ici, m’a perdu en route. Le problème tient à ce qu’il veut couvrir l’entièreté des fascismes issus de tous les pays, de l’Italie et de l’Allemagne mais aussi du Japon, de la France ou même des Etats-Unis. Chaque page renferme, du... [Lire la suite]
Posté par Menon à 13:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2019

Furie divine de José Rodrigues Dos Santos

Pour ce best-seller ci, José Rodrigues Dos Santos s’attaque à l’Islam. Bizarrement, notre fougueux romancier s’est volontiers payé les deux principales religions monothéistes, mais pas le judaïsme… Bref, toujours est-il que, cette fois-ci, TomásNoronha reprend du  service, contacté par la CIA pour décrypter un message d’Al-Qaïda et tenter d’empêcher une action terroriste. On passera sur le scénario passablement manichéen (les gentils de la CIA contre les vilains barbus), sur l’absence de crédibilité du pitch (on voit mal la... [Lire la suite]
Posté par Menon à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2019

Le fait du prince d’Amélie Nothomb

Un jour, Baptiste Bordave reçoit la visite d’un certain Olaf Sildur qui décède dans son appartement. Pris d’une étrange pulsion, il décide d’endosser l’identité du mort et se rend à son adresse. Il fait alors la connaissance de sa femme qui l’accueille à bras ouvert. En sa compagnie, il batifole et s’enivre de champagne, prenant de plus en plus de plaisir à cette nouvelle vie. Le fait du prince constitue une sérieuse déception. Mais où veut en venir Amélie Nothomb ? Il n’y a, ici, pas d’histoire. Certes, l’auteur décrit avec... [Lire la suite]
Posté par Menon à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2019

Un loup à ma table d’Augusten Burroughs

Augusten Burroughs s’est fait une spécialité de l’autofiction, puisque tous ses livres mettent en scène des épisodes de sa vie. Dans Un loup à ma table, Augusen s’intéresse plus particulièrement à la figure de son père, un professeur de philosophie complètement fou. Pour le dire plus clairement, le père d’Augusten était manifestement un sociopathe et probablement un psychopathe. Incapable d’éprouver des émotions et de compatir, il suscite dans un premier temps l’amour immodéré de son bambin de fils qui s’accroche à lui de toutes... [Lire la suite]
Posté par Menon à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2019

Baudelaire : le soleil noir de la modernité de Robert Kopp

Publié dans la belle collection Découvertes de Gallimard, ce livre consacré à un de nos plus grands poète revient sur l'histoire de Charles Baudelaire et son parcours, de critique d'art à traducteur d'Edgard Allan Poe avant de devenir un poète scandaleux, haï et obligé de quitter la France pour la Belgique après s'être senti ridiculisé d'avoir été refusé à l'Académie française. La maquette, très belle, nous donne à voir les tableaux que Charles aima et qui l'inspirèrent ; le livre nous fait bien évidemment assister à la création... [Lire la suite]
Posté par Menon à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2019

Ma vie – Souvenirs, rêves et pensées de Carl Gustav Jung

Autobiographie plutôt massive, Ma vie – Souvenirs, rêves et pensées de Carl Gustav Jung voit le disciple dissident de Sigmund Freud se livrer à une auto-apologétique. Car, dans ce livre censé couvrir toute sa vie, Carl Gustav Jung ne conserve que les éléments les plus probants, ceux lui permettant d’assoir son travail, ses recherches ; et de livrer de son existence une vision rectiligne, logique, cohérente et parfaitement justifiée. Certes, c’est un vieil homme au soir de sa vie qui co-écrit ces lignes (manifestement, il s’est... [Lire la suite]
Posté par Menon à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]