25 juillet 2015

Petite vie de Catherine Labouré de René Laurentin

C’est avec un réel talent littéraire que l’abbé René Laurentin nous raconte la vie de Catherine Labouré, la Voyante de la rue du Bac qui fut à l’origine de la médaille miraculeuse. Non seulement l’auteur écrit bien, mais il a le don pour rendre réel les scènes les plus anodines et à nous donner l’impression, fort plaisante, d’être présent aux côtés de Labouré et de la suivre dans sa vie, que ce soit lors d’une rencontre avec la Vierge ou au travail dans son couvent. Humble et charitable, sœur Labouré était une femme sans vague qui... [Lire la suite]
Posté par Menon à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2015

Sara de Rétif de la Bretonne

A 45 ans, on n’était plus tout jeune au XVIIIème siècle. Mais quand on a été un libertin, on n’oublie pas facilement le chemin de la chair. Dans cette autobiographie, le pauvre Rétif de la Bretonne raconte comment il est tombé amoureux, pendant un an, d’une prénommée Sara, âgée de seulement 19 ans. Une jeune femme pure et aimante. En apparence. Dans les faits, elle se faisait prostituer par sa mère qui la proposait à des messieurs âgés avec lesquels elle jurait de se marier avant de leur préférer rapidement un nouveau pigeon. Le... [Lire la suite]
Posté par Menon à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2015

Cosmopolis de Don Delillo

Appréciant David Cronenberg et persuadé que Robert Patinson pouvait se révéler bon acteur, j’ai voulu regarder Cosmopolis, le film. Par deux fois je m’y suis pris, trouvant les 10 premières minutes tellement soporifiques que je ne suis pas allé plus loin. Découvrant que le métragee était tiré d’un roman, je me suis décidé à le lire, croyant que si le long métrage ne me plaisait pas, l’histoire de ce golden boy dont on suit une journée en limousine se révélerait excitant. Bien mal m’en a pris. On assiste, à la lecture de Cosmopolis,... [Lire la suite]
Posté par Menon à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2015

L’état totalitaire selon Carl Schmitt de Jean-Pierre Faye

Où comment écrire un essai à partir d'une seule idée. Jean-Pierre Faye prétend analyser la conférence méconnue de Carl Schmitt : « Économie saine dans un État fort », tenue le 23 novembre 1932 devant les membres de « L'Union au Long Nom » (ou « Union pour la conservation des intérêts économiques communs en Rhénanie et Westphalie »). Cette prise de parole aura un effet décisif : trente-cinq représentants de la finance et de l'industrie allemandes, auditeurs de la conférence, adresseront une pétition à Hindenburg, président du Reich.... [Lire la suite]
Posté par Menon à 20:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2015

Les anges chez saint Thomas d’Aquin de Jean-Marie Vernier

J'ai ainsi terminé Les anges chez saint Thomas d’Aquin de Jean-Marie Vernier : le résultat est pathétique ; à partir d'Aristote, Thomas donne à lire le mode de fonctionnement d'un ange - comment il a été créé, comment il pense et agit. Une telle prétention suffit à déconsidérer le travail même de celui que l'on appelle le docteur angélique. Il est totalement inepte de vouloir connaître l'essence d'un ange et on voit mal en quoi Aristote qui ne connaissait rien au sujet peut lui être utile. Quand on songe à ce que la réflexion sur... [Lire la suite]
Posté par Menon à 20:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2015

Espace – Les univers multiples de Stephen Baxter

Résumé éditeur : Grâce au voyage de Reid Malenfant et à ses incroyables découvertes (voir Temps), certains pays ont finalement poursuivi leur projet d'expansion dans la galaxie, à partir d'une base lunaire. Malenfant rencontre Nemoto, une scientifique japonaise qui vient de découvrir une activité extraterrestre non loin de la Terre. Les " Gaijin ", comme elle les a baptisés, sont apparemment des machines Von Neuman, c'est-à-dire auto-réplicantes. Ces créatures énigmatiques vont permettre à un petit groupe d'humains de... [Lire la suite]
Posté par Menon à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2015

Beckett, l’increvable désir d’Alain Badiou

Voici « une lecture de l'œuvre de Beckett, qui montre la densité et les failles de l'être humain » nous affirme l’éditeur. Vraiment ? En fait, Alain Badiou prend l’exact contre-pied de tous ceux qui voient en Beckett un auteur de l’absurde, du désenchainement de l’humain et du solipsisme ontologique. A contrario, affirme notre maoïste normalien, Beckett serait un auteur du Beau, du Sensible et du Vrai de l’Homme. On peut, et c’est mon opinion, franchement douter du bien fondé de l’hypothèse de Badiou. A noter que ce... [Lire la suite]
Posté par Menon à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2015

Quas primas de Pie XI

« Quas primas est une encyclique du pape Pie XI sur la royauté sociale de Jésus-Christ donnée le 11 décembre 1925. Elle a institué la fête du Christ-Roi » (Wikipédia). Qu’en dire de plus ? Si ce n’est que, miracle ! la plume de Pie XI se fait enfin humaine, lui qui se révèle d’habitude aussi froid qu’un iceberg. Heureusement, puisqu’il y est question d’une fête en l’honneur du Christ. Mais faire du Fils de Dieu, du vrai Dieu et vrai Homme, le roi du monde n’est-ce pas un peu étrange lorsqu’on nous dit que Satan... [Lire la suite]
Posté par Menon à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2015

Jonas de Jérôme Lindon

Edité à l'origine à compte d'auteur, ce petit ouvrage du fondateur des éditions de Minuit est remarquable. Il propose de traduire un des plus courts livres de la Bible, celui de Jonas, en proposant une traduction non littérale, mais commentée, destinée à en faire ressortir le sens. On pourra regretter la lecture partisane, arguant que l'auteur, traumatisé par la Shoah, y voit plus que de raison. Mais sa traduction s'appuie sur le rituel du bouc émissaire et permet de confirmer ce que j'avais bien cru comprendre du Livre de Jonas... [Lire la suite]
Posté par Menon à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2015

Medium de Philippe Sollers

Medium n’est pas à proprement parler un roman. Après tout, il n’y a pas de récit ! Medium n’est pas pour autant un essai : entre la vie à Venise et Saint-Simon, quoi de commun ? Disons que ce livre se situe à mi-chemin. Philippe Sollers s’y met une fois de plus en scène. Installé à Venise il profite de la vie tout en écrivant. Ses pensées s’égaient. Et le voilà qui s’interroge sur notre société, sur les poètes chinois, sur le duc de Saint-Simon – sur la folie de notre temps et la manière d’établir une contre-folie.... [Lire la suite]
Posté par Menon à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]