25 novembre 2020

Le mystère égyptien d’Ellery Queen

« Un matin de Noël, dans une bourgade de Virginie-Occidentale, le corps d'un professeur est retrouvé sans tête, crucifié sur un poteau indicateur de façon que son corps prenne la forme d'un «T ». La même lettre, peinte en sang, se retrouve sur la porte de sa demeure. Ellery Queen, qui a entendu parler de l'affaire par les journaux, insiste auprès de son père pour qu'ils se rendent sur les lieux. (…) Six mois plus tard, à Long Island, un voisin des professeurs d'Ellery Queen est retrouvé crucifié, cette fois sur un totem,... [Lire la suite]
Posté par Menon à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2020

Le fauteuil hanté de Gaston Leroux

« L'intrigue se déroule sous la coupole de l'Académie française. À la suite de la mort de Monseigneur d'Abbeville, chaque nouveau candidat à l'immortalité qui est désigné pour occuper son fauteuil meurt lors du discours d'hommage à son prédécesseur. Hippolyte Patard, secrétaire perpétuel commence à désespérer, personne ne voulant être le successeur de Mgr d'Abbeville, craignant une malédiction lancée par un mage, dont on n'aurait pas voulu comme académicien. C'est alors qu'arrive Gaspard Lalouette, simple antiquaire et... [Lire la suite]
Posté par Menon à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2020

L’île panorama d’Edogawa Ranpo

« Hirosuké Hitomi, écrivain raté, rêve de construire un étrange paradis terrestre qui s'inspirerait d'un conte d'Edgar Poe. Lorsqu'il apprend la mort de Komoda, riche homme d'affaires qui a la particularité de lui ressembler comme deux gouttes d'eau, il décide de le faire revenir à la vie en usurpant son identité. Il entreprend alors la construction de son paradis terrestre sur une île isolée. Mais le projet de Hitomi ressemble bientôt à une descente aux enfers... » (Résumé éditeur)   Comme de juste, avec Edogawa... [Lire la suite]
Posté par Menon à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2020

L'amateur d'escargots de Patricia Highsmith

« Un homme d'affaires fasciné par les escargots plonge au cœur du cauchemar; deux sueurs âgées n'ont plus d'autres relations qu'un tissu quotidien d'abominables petites méchancetés; des gastéropodes géants et anthropophages se livrent à une hallucinante chasse à l'homme... » (Résumé éditeur)   Voici de quoi vous donner une petite idée des onze nouvelles à déguster dans ce recueil de Patricia Highsmith. Un recueil remarquable, récompensé du Grand prix de l’humour noir en 1975 – en effet, ici, la cruauté est de mise.... [Lire la suite]
Posté par Menon à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2020

Revolver de Fuminori Nakamura

« Un soir de pluie, un étudiant découvre le corps d’un homme sous un pont. Près de lui repose l’arme qui l’a tué. Ou avec qui il s’est donné la mort. Un lawman mk iii 357 magnum ctg. Cette rencontre submerge l’étudiant d’une joie si intense qu’il lui semble que son cœur va se déchirer en deux. Ce revolver d’une beauté magnétique va le révéler à lui-même. Faire surgir à la lumière les zones d’ombre de son enfance, ouvrir un monde enclos en lui, l’emmener vers un ailleurs. Comment résister à l’appel d’un instrument conçu pour... [Lire la suite]
Posté par Menon à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2020

Tokyo Zodiac Murders de Soji Shimada

« A la veille de la Seconde Guerre mondiale, dans le climat étrange du Japon impérial, une stupéfiante série de meurtres déroute la police et tient la population en haleine. Ce qui commence comme un classique mystère de chambre close, par l’assassinat du vieux peintre reclus Heikichi Umezawa, prend une dimension unique en son genre lorsque les cadavres de la famille Umezawa sont progressivement retrouvés, chacun amputé d’une partie de son corps en fonction de principes astrologiques et alchimiques, afin d’assembler une entité... [Lire la suite]
Posté par Menon à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 novembre 2020

Les résidents de Maurice Dantec

Roman délirant, iconoclaste, psychédélique et mystique, Les résidents s’impose comme un véritable OVNI littéraire.   « Le premier « livre » suit Sharon, jeune américaine victime d’un viol collectif et qui laisse derrière elle de nombreux cadavres au bord de la route, mais aussi Novak un immigré serbe coupable d’une tuerie de masse dans son lycée canadien. Le « livre deux » est consacré à Vénus, séquestrée par son père pendant 15 ans, tandis que le troisième « livre » est consacré à la rencontre de cette trinité dans le cadre... [Lire la suite]
Posté par Menon à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2020

La grande fenêtre de Raymond Chandler

« Cela commence par une histoire de pièce rare. Tout le monde sait qui l'a volée, mais personne ne semble s'en soucier outre mesure.Marlowe ne comprend pas pourquoi la vieille l'a embauché. Il a l'impression qu'on le mène en bateau. Mais le désormais classique "privé" a été payé pour faire un boulot et le fera malgré les assassinats qui viennent encore pimenter une histoire déjà fort délectable. » (Résumé éditeur)   Après Le grand sommeil, première aventure réussie du détective Philip Marlowe et le remarquable... [Lire la suite]
Posté par Menon à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2020

La mystérieuse affaire de Style d’Agatha Christie

« Curieuse, l'obstination que le détective Hercule Poirot met à empêcher l'arrestation immédiate d'Alfred Inglethorp pour le meurtre de sa femme, la riche châtelaine de Styles Court. Aussi bizarre, d'ailleurs, que l'entêtement d'Inglethorp à ne pas lever le petit doigt pour réfuter les charges qui s'accumulent contre lui. C'est vrai qu'Inglethorp n'est pas le seul à bénéficier de cette mort ni le seul qui ait eu l'occasion de se procurer la strychnine qui l'a provoquée. Il y a aussi les beaux-fils de la victime, John Cavendish... [Lire la suite]
Posté par Menon à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2020

La moustache d’Emmanuel Carrère

Un beau jour, il décide de se raser la moustache, tout heureux de faire une surprise à sa compagne. Mais cette dernière ne semble pas l’avoir remarqué ; ils se rendent alors à une soirée chez des amis et aucun d’eux ne semble, là encore, réaliser son geste. Tout d’abord, il croit à un jeu, une plaisanterie. Puis, la réalité semble devenir oppressante : sa compagne prétend vraiment ne pas comprendre cette histoire de moustache. Sa vie bascule, alors, vers l’horreur.   Livre sombre, à mi-chemin du roman psychologique,... [Lire la suite]
Posté par Menon à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]