27 décembre 2006

Quartier général du bruit de Christophe Bataille

Bernard Grasset, fondateur des éditions portant aujourd’hui son nom, était manifestement un homme étrange, tourmenté, violent et passablement agité du bocal comme l’aurait écrit Céline. C’est pour restituer cette vision tourmentée de l’homme que Christophe Bataille, écrivain et éditeur chez Grasset, a signé ce très court roman. Quartier général du bruit se lit comme on regarde un miroir brisé : les fragments sont épars et renvoient chacun une image de Grasset. Dans le livre, on suit Kobald, son assistant, qui... [Lire la suite]
Posté par Menon à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2006

Aphorismes de Oscar Wilde

Les Aphorismes de Oscar Wilde constituent une surprise dans le sens où on s’attend à retrouver, en les lisant, les phrases piquantes et ironiques du célèbre romancier et dramaturge, mais en pure perte. Car en fait, loin de jouer sur des ressorts ironiques, la grande majorité des paroles de Wilde illustrent plutôt la philosophie de son auteur. Une vue plongeante dans la société victorienne de laquelle Wilde fait ressortir contradiction et bêtise, mais aussi une vue d’aigle car l’auteur du Portrait de Dorian Gray entend proposer une... [Lire la suite]
Posté par Menon à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2006

Harry Potter et le prince de sang mêlé de J. K. Rowling

Vous connaissez Harry Potter ? Allez, ne faites pas les malins : vous le connaissez… Impossible de faire autrement du reste, tellement les medias en parlent, qu’il s’agisse des nouveaux films ou des livres. Remarquez, cela n’a rien de surprenant. Harry Potter est un phénomène d’édition. Un titre déjà devenu culte. Un cycle pour la jeunesse, mais hautement lisible par des adultes. Le genre de livre trop rare. Si vous n’avez jamais lu Harry Potter, il va vraiment falloir vous y mettre. Oh, on a tous nos... [Lire la suite]
Posté par Menon à 15:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
17 juillet 2006

La fin de Satan de Victor Hugo

Imaginez que le concept de blockbuster n’ait pas été fondé par Hollywood, mais par Victor Hugo… Imaginez un roman en vers de 200 millions de dollars de budget… Imaginez un texte d’une beauté à couper le souffle, d’une force émotionnelle rare, comme un torrent emportant votre âme au passage. Imaginez un livre faisant la réhabilitation de Satan – donnant de ce Prince du monde le pathétique portrait de l’amant abandonné en souffrance… Imaginez une malédiction en trois temps : airain, bois et pierre – l’airain entre les... [Lire la suite]
Posté par Menon à 19:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 avril 2006

Le Mur de Jean-Paul Sartre

Voilà avec Le mur un excellent recueil de nouvelles de Jean-Paul Sartre… Dans ces cinq récits, le philosophe écrivain révèle une variété de caractères psychologiques perturbés. Le premier récit, Le mur, met en scène un anarchiste espagnol condamné à mort : assurément le texte le plus engagé. Ensuite, on passe à La chambre, sur la folie et l’angoisse, intéressant ; puis, on enchaîne avec Erostrate, délire paranoïaque qui finit dans le sang. Glaçant et très pertinent d’un point de vue de l’étude psychologique, ce... [Lire la suite]
Posté par Menon à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2006

Les mots de Jean-Paul Sartre

Je viens de terminer Les Mots de Sartre : il s'agit d'un livre vraiment fascinant, avec cette psychanalyse dans laquelle l’auteur s’analyse avec une justesse assez confondante… Et puis, malgré ce que prétend Sartre, le Surmoi est bien là : à travers ce grand-père qui lui prophétise sa vie d’écrivain, qui le marque profondément de son empreinte… étrange de voir un homme aussi intelligent que Sartre tomber des analyses aussi excellentes sur lui et se fourvoyer sur un point de détail. Son Surmoi, ce n’est pas son père, mais son... [Lire la suite]
Posté par Menon à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2005

La nausée de Jean-Paul Sartre

Années 30, à Bouville, en France. Roquentin vit de rien, ou plutôt d’une rente. Pour tuer le temps, il écrit un livre d’histoire sur un Marquis… Il tient aussi son journal et c’est à travers son journal que l’on apprend qu’il vient de subir une sorte d’attaque, de crise de folie, qu’il a baptisé la Nausée… Comment peut-on écrire un livre aussi bouleversant, aussi vrai ? Lire La nausée, c’est faire l’expérience vertigineuse du mal être. Pour aimer ce livre, et le comprendre, il faut avoir connu soi... [Lire la suite]
Posté par Menon à 16:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]