61kbURs+o0L

Pièce de théâtre charmante dans laquelle Einstein discute avec un Vagabond. Ce dernier, travaillant contre son gré pour le FBI, tâche de savoir si le grand savant ne serait pas un communiste travaillant au déclin des Etats-Unis. On sait gré à Eric-Emmanuel Schmitt pour son humour et sa légèreté – sa force et sa faiblesse. Force pour des raisons évidentes mais aussi faiblesse car une telle pièce ne dépassera jamais le stade d’aimable divertissement.


La trahison d'Einstein (Albin Michel, 162 pages, 12,90 euros)