14 septembre 2022

Le fauteuil hanté de Gaston Leroux

Roman léger, délicieux et charmant qui joue avec les codes du roman policier et fantastique. On s’amuse beaucoup, on goute le style faussement bourgeois et on repose l’ouvrage bien intrigué : quelle est la véritable explication des morts mystérieuses à l’Académie française ?
Posté par Menon à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2022

Rigodon de Céline

Délire foutraque dans lequel Céline et les siens fuient un Berlin en pleine destruction avant de se réfugier au Danemark. Hanté, délirant, encore plus obscur que Nord mais tout de même fascinant, tant par sa prose haletante et nerveuse que par les tribulations du docteur Destouches.   Rigodon de Céline (Gallimard, 320 pages, 8,90 euros)
Posté par Menon à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2022

Le grand sommeil des éveillés de Daniel Odier

Pamphlet moins léger qu’il n’y paraît contre la relation dominante du maître au disciple et qui invite à vivre l’Eveil et non plus le rechercher ; nous le sommes, nous ne devons plus l’intellectualiser ni pratiquer quelque rituel que ce soit. Simplement être dans un état d’innocence du devenir comme l’aurait dit Nietzsche.   Le grand sommeil des éveillés de Daniel Odier (Le Relié, 139 pages, 10 euros)
Posté par Menon à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2022

Vies et morts d’Irène Lepic de Mehdi Belhaj Kacem

Récit schizophrénique d’une adolescente goth. Un véritable délire littéraire dans lequel il ne se passe strictement rien mais qui se lit comme un Journal clinique d’une crise de folie ; il permet à l’auteur de déterminer des figures fantomatiques se résumant entièrement à des profils psychologiques négatifs et médiocres, Irène évoluant dans un univers où règne une communauté adolescente sans future et d’une incroyable lâcheté psychologique ; un monde grouillant de cloportes dans lequel elle tente de se définir sans se... [Lire la suite]
Posté par Menon à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2022

Le désespéré de Léon Bloy

Roman culotté, colérique et fort en gueule dans lequel Léon Bloy raconte sa pathétique vie d’écrivain pauvre et déverse des tombeaux d’imprécations contre la canaille littéraire et ceux n’aidant pas les pauvres.
Posté par Menon à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2022

Un héros de notre temps de Lermontov

Peinture romantique et sombre d’un personnage russe torturé qui vit, au Caucase, des rencontres avec des gens rudes. A dire vrai, on lit ce roman avec un certain ennui et on n’en retient que peu tant la peinture psychologique des protagonistes semble peu crédible.
Posté par Menon à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2022

Paris de Yann Moix

Après un Orléans magnifique, un Reims remarquable et un Verdun correct, le lecteur attendait beaucoup de Paris, dernier roman de la tétralogie de Yann Moix. On espérait que l’écrivain raconterait le travail de création de son premier roman – Jubilations vers le ciel ; qu’il parlerait de ses accointances avec les milieux antisémites ou de sa vie post-publication des Jubilations. Las, le roman ne concerne que la période antérieure à sa publication et rapporte trop d’histoires de sexe ratées et écœurantes. Fatiguant.   ... [Lire la suite]
Posté par Menon à 11:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]