30 décembre 2020

Impact de Philip Kerr

« Tom Jefferson est tueur à gages, très reconnu dans la profession, charmeur, efficace, et irréprochable. Il est contacté par un proche de la CIA et de la mafia, qui lui demande d’étudier la faisabilité d’éliminer « le barbu », Fidel Castro. Cet assassinat arrangerait tout le monde : le gouvernement, bien sûr, mais aussi la mafia, qui a dû renoncer à la mine d’or des casinos cubains. Sans la mafia, Kennedy n’aurait pas gagné cette élection. On attend donc de lui qu’il laisse tomber l’enquête à grande échelle que le gouvernement... [Lire la suite]
Posté par Menon à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 décembre 2020

La joie de la vraie méditation de Jeff Foster

« " Qu'est-ce que la méditation ? Une pure fascination pour ce moment, exactement tel qu'il est. "   Pour Jeff Foster la méditation ce n'est pas être assis, immobile à certains moments de la journée dans un dojo ; la méditation c'est embrasser la vie dans tous ses aspects. Évoquant sa dépression, Jeff Foster raconte comment la méditation lui a littéralement sauvé la vie. La méditation, un vaste champ de Présence, accessible à chacun d'entre nous à chaque instant de notre vie ; un lieu sans effort où nous pouvons être... [Lire la suite]
Posté par Menon à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2020

L’invention de Dieu de Thomas Römer

  « Si le judaïsme et, à sa suite, le christianisme et l’islam proclament l’unicité d’un dieu régnant seul de toute éternité sur le ciel et la terre, la Bible hébraïque elle-même témoigne, pour qui la lit attentivement, de ses racines polythéistes. De fait, le « dieu d’Abraham » auquel se réfèrent, chacune à sa manière, les trois religions du Livre n’a pas été unique depuis toujours.   Comment un dieu parmi les autres est-il devenu Dieu ? Telle est l’énigme fondatrice que cette plongée aux sources du monothéisme se... [Lire la suite]
Posté par Menon à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2020

La fille aux yeux d’or d’Honoré de Balzac

  « Elle met en scène le comte Henri de Marsay, dandy fat, fils de Lord Dudley et de la marquise de Vordac, qui l'abandonnent pour qu'il soit éduqué par un prêtre. Très bel homme, il est un séducteur invétéré qui a la réputation de rendre toutes les femmes folles d'amour. Il est l'un des Treize qu’on trouve dans La Duchesse de Langeais et Ferragus. Alors qu'il se promène aux Tuileries, Marsay rencontre son ami Paul de Manerville à qui il explique qu'il a croisé une femme magnifique lors de sa dernière promenade. Son ami... [Lire la suite]
Posté par Menon à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2020

Lune sanglante de James Ellroy

  « Un jeune homme, auteur de poèmes, est amoureux de l'artiste en herbe de son lycée, Kathy. Deux de ses camarades se font passer pour la jeune femme et le piègent. Ils le violent. Vingt ans plus tard, le poète est devenu un photographe. Il est aussi devenu un tueur obsessionnel. Il repère des jeunes femmes seules, pénètre leur intimité et les assassine en faisant passer leur mort pour un suicide. À chaque crime, il envoie un présent à Kathy, devenue libraire, qui ne se doute de rien... Personne ne semble pouvoir... [Lire la suite]
Posté par Menon à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2020

Psychanalyse 6 heures ¼ de Dominique & Gérard Miller

« Ce livre retrace l'histoire d'une vingtaine d'hommes et de femmes qui ont choisi d'entreprendre une analyse avec l'un de nous deux, puis qui l'ont un jour terminée. Nous les avons réunis dans le même récit, parce que nous avions en commun de concevoir la psychanalyse - si étrange soit-elle - comme une pratique de l'ordinaire. C'est que l'inconscient lui-même est quotidien, voué à l'infime et au négligeable, à ces innombrables petits signes qui jalonnent une vie. Nous n'avons cependant comparé personne à personne. Car nous... [Lire la suite]
Posté par Menon à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2020

L’équation de plein été de Keigo Higashino

« Le physicien Yukawa entame pour des raisons professionnelles un séjour dans la station balnéaire de Hari-plage. Le soir de son arrivée, l’autre client de l’auberge, un ancien policier de Tokyo, disparaît. Son cadavre est retrouvé le lendemain sur des rochers en bord de mer. Kusanagi, l’ami policier de Yukawa, et sa collègue Utsumi, sont chargés de mener discrètement l’enquête, parallèlement à la police locale. » (Résumé éditeur)   Ce troisième et dernier tome des aventures de Yukawa diffère autant du second que le... [Lire la suite]
Posté par Menon à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2020

Conversation avec Jean-Jacques Rousseau de Jean-Claude Carrière

  « Critiquant l'intolérance des religions, professant la confiance en l'homme et la méfiance envers la société, Rousseau établit un rapport nouveau entre l'homme et la parole. Il est résolument moderne, y compris dans son rapport à l'écrit.   A l'entendre, il fut un loup-garou, un énergumène, un vagabond errant dans l'"immense plaine des idées", et pourchassé de-ci, de-là, toute sa vie. Jeté comme par hasard dans le siècle appelé des Lumières, prolétaire, autodidacte, râleur, maladif, marcheur infatigable, vivant... [Lire la suite]
Posté par Menon à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2020

Sans boue, pas de lotus de Thich Nhat Hanh

Vous souffrez ? nous interroge Thich Nhat Hanh. Certes, mais sans souffrance, comment peut-il y avoir du bonheur ? La souffrance fait partie de la vie. Pourtant, il nous serait plaisant de pouvoir nous soigner, nous en préserver. Nhat Hanh entend nous expliquer comment procéder. * Selon Thich Nhat Hanh, il faut être en pleine conscience de sa souffrance et l’entourer d’une manière aimante comme une mère avec son bébé. En prenant soin de notre douleur, nous la reconnaissons. Elle apparaît alors telle qu’elle... [Lire la suite]
Posté par Menon à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 décembre 2020

L’entretien de M. Descartes avec M. Pascal le jeune de Jean-Claude Brisville

Pièce de théâtre, L’entretien de M. Descartes avec M. Pascal le jeune de Jean-Claude Brisville imagine une rencontre entre le vieux René Descartes et le jeune Blaise Pascal. « Les deux philosophes les plus célèbres de leur temps se sont rencontrés à Paris, dans le couvent des Minimes, durant plusieurs heures, à huis clos, le 24 septembre 1647. Blaise Pascal avait alors 24 ans et était déjà très malade et René Descartes, 51 ans. De cet entretien historique, rien n’a filtré, sinon une ou deux notes jetées sur le papier par l’un... [Lire la suite]
Posté par Menon à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]