sans-titre

« Un homme d'affaires fasciné par les escargots plonge au cœur du cauchemar; deux sueurs âgées n'ont plus d'autres relations qu'un tissu quotidien d'abominables petites méchancetés; des gastéropodes géants et anthropophages se livrent à une hallucinante chasse à l'homme... » (Résumé éditeur)

 

Voici de quoi vous donner une petite idée des onze nouvelles à déguster dans ce recueil de Patricia Highsmith. Un recueil remarquable, récompensé du Grand prix de l’humour noir en 1975 – en effet, ici, la cruauté est de mise. Loin de s’épanouir dans le genre policier auquel on l’accole à tort, Highsmith est une plutôt un écrivain de l’horreur ou du fantastique ; mais dans une dimension fort peu surnaturelle car, chez elle, c’est le quotidien qui est source de monstruosité même si, dans ce recueil, on rencontre des escargots géants carnivores.

 

Alcoolique et tourmentée par des troubles psychologiques graves, Patricia Highshmith détestait la compagnie de ses semblables, lui préférant celle des chats. Sans doute regardait-elle en elle-même dans quels abysses on pouvait s’enliser. Assurément, vous penserez avec quelque frisson à cet Amateur d’escargots.

 

L'amateur d'escargots de Patricia Highsmith (Le Livre de Poche, 312 pages, 7,20 euros)