41IpP2XUK-L

Les mudras constituent, dans la tradition hindoue, des sceaux dessinés par la position des doigts. Ils ont pour but de soigner le corps et/ou l’esprit. Dirigeant une école de yoga à Zurich et animant des séminaires à travers le monde, Gertrud Hirschi, auteur de deux ouvrages sur les mudras, propose, cette fois-ci sous forme de boite, 68 sceaux pour améliorer sa santé et son bien-être.

L’idée est la suivante : les 68 cartes de mudras peuvent être utilisés à la fois comme un outil de travail pour se soigner (fatigue, crampe, mélancolie…) et comme jeu de « divination », l’idée étant de tirer une carte qui doit, par le principe de la synchronicité, refléter un problème actuel sur lequel nous devons travailler. D’une façon générale, chaque illustration permettra de copier facilement le mudra, bien que certaines illustrations ne soient pas si faciles à décrypter.

Chaque carte est illustrée, côté face, par un joli dessin signé Verni Erzberger représentant le mudra à répéter et, côté pile, par un ensemble d’exercices à réaliser pour accompagner ce mudra. Par exemple, en cas de fatigue, il est conseillé de boire un grand verre d’eau, d’inhaler de l’air, de sauter sur place, etc… Enfin, on trouve un livret donnant de nombreux conseils pour pratiquer, que ce soit en terme de position, de travail sur la respiration ou encore dans la façon dont on doit travailler avec ses mains.

De prime abord, on ne peut qu’être séduit par cette jolie boite de cartes. Mais, dans le détail, difficile de ne pas éprouver une certaine déception. D’une part, ces mudras ne sont pas spécifiquement hindous, mais aussi chinois ou japonais. Ceci ne constitue pas un réel problème, mais l’acheteur n’était pas informé de cette multiplicité des traditions sollicitées. De plus, on réalise que Gertrud Hirschi ne propose pas de se reposer uniquement sur des positions de doigts. Par exemple, en cas de mal de dos, l’auteur n’invite pas à pratiquer simplement une position de mudra, mais à se masser à l’aide de ses deux mains, de s’étirer, etc. Autant dire que les cartes invitent plus à une pratique gymnastique que spirituelle.

Difficile, au final, de ne pas ressentir une certaine déception à l’utilisation des cartes des mudras. Certes, le jeu, joli, donne envie d’être utilisé. Certes, l’auteur ne manque pas de bons sens et de bons conseils. Toutefois, il ne s’agit pas d’une réelle pratique spirituelle. Malgré tout, ce petit jeu apportera certainement de l’aide à des personnes n’ayant pas une bonne connexion d’avec leur corps et souhaitant être guidés pour se réconcilier avec lui.

 

Les cartes des Mudras de Gertrud Hirschi (Le courrier du livre, 23 euros)