41iRuf6P1tL

Maître spirituel indien, Swami Ramananda (1916-1952) a cherché, au long de ses écrits, à concilier sciences physiques, biologiques (et plus particulièrement la théorie de l’Evolution de C. Darwin) et spiritualité indienne dans le louable but de donner une assise scientifique à toute démarche spirituelle authentique.

Dans Evolution spirituelle, donc, Swami Ramananda s’intéresse au destin divin de l’homme – il questionne et s’interroge sur le but de notre existence. Pour lui, à l’instar de saint Thomas d’Aquin, l’homme est « capax dei », destiné à s’unir à Dieu. Ce présupposé évident pour l’auteur l’invite, ensuite, à s’interroger à la façon dont se développe la vie, de la bactérie à l’homme avec, bien sûr, les questions propres à la conscience.

Le résultat ? Evolution spirituelle intéressera ceux ayant besoin de concilier science et spiritualité ; tous ceux pour qui il n’est pas possible de penser la démarche religieuse dans un monde où le positivisme semble avoir triomphé.
Néanmoins, on pourra regretter le manque de souffle de l’auteur ; il ne captive pas comme un Claude Tresmontant (1925-1997) dont l’œuvre participe du même esprit que celui de Swami Ramananda, bien que C. Tresmontant soit Chrétien. Par ailleurs, on peut regretter que l’auteur se perde dans des considérations typiques de l’école Théosophique à laquelle il appartient et donc le pinaillage spirituel a quelque-chose de parfois fatiguant.

Au final, on conseillera donc plutôt ce livre à un public débutant sur la voie spirituelle car les plus aguerris des chercheurs n’auront que peu à en retirer.

 

Evolution spirituelle de SwamiRamananda (Les deux Océans, 160 pages, 17 euros)