18 août 2016

Des cadavres sur la plage

Une marée de poissons s’étale sur le sable ; Alors qu’ils frétillent et tentent de respirer, Je vois la mer qui se retire, vague brisée ; Ne pouvant fuir, ils meurent haïssables.   Leur langue de souffrance dressée, marine, Laisse sur mes lèvres un goût amer et vide ; Tandis qu’eux, corps abandonnés, se dévident Je voudrais avaler leur chair, leur urine.   Leur mort ressemble par moment à la mienne : Elle capte l’âme d’un monde tant désolé, Et toute ma force, tout mon amour et ma haine, Ne... [Lire la suite]
Posté par Menon à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]