41WJJ0WT6EL

C’est avec un réel talent littéraire que l’abbé René Laurentin nous raconte la vie de Catherine Labouré, la Voyante de la rue du Bac qui fut à l’origine de la médaille miraculeuse. Non seulement l’auteur écrit bien, mais il a le don pour rendre réel les scènes les plus anodines et à nous donner l’impression, fort plaisante, d’être présent aux côtés de Labouré et de la suivre dans sa vie, que ce soit lors d’une rencontre avec la Vierge ou au travail dans son couvent. Humble et charitable, sœur Labouré était une femme sans vague qui garda secret à ses consoeurs la grâce que lui fit la Vierge. Menant une existence désintéressée au service des autres, elle constitue un modèle d’abnégation et de détachement de soi propre à inspirer tout Chrétien sur la voie de la sainteté.