51CDxKWIVBL

Où comment écrire un essai à partir d'une seule idée. Jean-Pierre Faye prétend analyser la conférence méconnue de Carl Schmitt : « Économie saine dans un État fort », tenue le 23 novembre 1932 devant les membres de « L'Union au Long Nom » (ou « Union pour la conservation des intérêts économiques communs en Rhénanie et Westphalie »). Cette prise de parole aura un effet décisif : trente-cinq représentants de la finance et de l'industrie allemandes, auditeurs de la conférence, adresseront une pétition à Hindenburg, président du Reich. Ils l'inciteront à appeler le « chef du grand mouvement » au poste de chancelier du Reich. Ce « mouvement » est le déjà criminel NSDAP : le Parti national-socialiste ouvrier allemand, le parti « nazi ». Le 30 janvier 33, Hitler sera chancelier. En neuf semaines, la conférence de Schmitt aura eu pour effet d'abattre tous les obstacles à l'avènement du Troisième Reich... Seulement, Faye ne semble rien connaître à Schmitt, connu pour être un des plus grands intellectuels et juristes du 20e siècle. Il se contente de broder autour de l'arrivée d'Hitler au pouvoir, sans être capable de rien en tirer de concluant pour comprendre la pensée de Schmitt ou même de faire progresser notre compréhension de l'avènement du nazisme. En fait, son livre aurait pu faire un bon article mais comme l'auteur n'a strictement rien à raconter, on s'ennuie.