index

Le Silmarillion est aux Terres du milieu ce que la Bible est à l’occident et à l’Orient – le récit mythique et légendaire de ses origines. Catholique et marqué par sa croyance, Tolkien signe une épopée qui fait aussi bien appel à l’angéologie qu’aux récits Celtes. Hélas, son récit s’avère difficile à suivre. Malgré la présence d’arbres généalogiques et d’un dictionnaire des termes employés, suivre les légendes que rapporte le père du Hobbit s’avère presque aussi difficile qu’une première lecture… de la Bible. En somme, il vaut mieux conseiller ce livre ardu aux plus férus du romancier.