index

Résumé éditeur

Demain. L'humanité souffre de la pollution, de la surpopulation et se referme sur elle-même. Les projets spatiaux sont abandonnés. Reid Malenfant, astronaute, a été renvoyé par la NASA. Il est devenu un homme d'affaires très fortuné mais sa passion pour la conquête spatiale ne s'est jamais tarie. Bien au contraire. Il veut à tout prix partir dans les étoiles et convaincre le monde de l'intérêt économique et scientifique de l'exploration et de la colonisation de notre système. Il est taraudé par la question de l'existence d'autres civilisations. C'est en la personne de Cornelius Taine, mathématicien étrange, qu'il va trouver un élément de réponse. Selon Taine, l'humanité devrait s'éteindre précisément dans deux cents ans et il soutient le projet de Malenfant. Il n'en faut pas plus à Reid pour construire une fusée et l'envoyer vers un astéroïde avec à son bord un céphalopode génétiquement modifié. Commence une extraordinaire aventure humaine et scientifique dont les conséquences sur Terre sont fascinantes et inquiétantes...

 

Chronique

Dans cet excellent roman de hard science (branche « réaliste » de la science-fiction dans laquelle les innovations technologiques proposées le sont dans un cadre crédible et en accord avec nos présupposés scientifiques), Stephen Baxter met en scène le début d’une nouvelle ère de la conquête spatiale ; la naissance des enfants indigo (bien connus des amateurs de new age) tout en soulignant qu’il existe une métaphysique de l’exploration spatiale : cette dernière entend permettre à l’Homme de franchir ses limites et de faire de l’humanisme la quête ontologique fondamentale. Pour lui, l’Homme se construit non pas grâce à l’idée de Dieu mais par son au-delà positif qu’est la science comme possibilité et condition d’apparition du sur-naturel, à entendre comme ce qui se pose dessus le connu en nous offrant l’accès à un nouveau plan de réalité. Brillant.