41x1etXlFvL

Dans une étendue désertique d’herbe brûlée se dresse un petit mamelon aux pentes douces dans lequel Winnie est enterrée, d’abord jusqu’au-dessus de la taille. Winnie se souvient qu’en la voyant, un passant s’était demandé : " À quoi ça rime ? ... fourrée jusqu’aux nénés dans le pissenlit... ça signifie quoi ? ”

Cette pièce de Beckett autorise de nombreuses lectures et bien malin qui pourra prétendre l’avoir comprise. Pour ma part, j’y vois une belle histoire d’amour entre une femme vieillissante, enchâssée dans la fatalité de l’âge qui l’entraîne, mais optimiste et aimante à l’égard de son compagnon malgré tout. Lui est éteint, mais néanmoins présent, silencieux, mais attentif. Une réflexion sur le couple et la force de la vie, a contrario de la lecture défaitiste que l’on donne habituellement de Beckett. (On conseillera la lecture du Beckett d’Alain Badiou pour clarifier cette question.)

 

Oh les beaux jours de Samuel Beckett(Les Editions de Minuit, 96 pages, 7 euros)