index

La figure d’Erasme est joliment peinte par Zweig à travers ce petit ouvrage. Grand humaniste attaché a la liberté de conscience ; figure intellectuelle majeure de son époque, Erasme nous est peint comme le grand penseur qu’il fut. Toutefois, reconnaissons que l’anonymat dans lequel est tombé ce grand théologien démontre qu’il est sans aucun doute passé de mode et que ses dits et écrits ne sont plus de notre temps. Ce n’est pas pour autant une raison de bouder son plaisir : Zweig aime celui à qui il consacre un ouvrage et, à la lecture, on comprend aisément pourquoi.