chro_

Roman lourd comme un pachyderme, Chronique... se traine et ennuie le lecteur qui se demande pourquoi il lui a pris l'envie de relire ce livre. 125 pages pour raconter pourquoi un homme meurt et tout ça sans qu'il ne se passe rien. Certains écrivains sont géniaux à ce genre de jeux mais ce n'est pas le cas de Marquez dont la plume semble vouloir dire : « Mais regardez comme je sais écrire. » Oui, on voit. Mais aussi, on s'endort.