S_

Voici un livre bien décevant car beaucoup trop porté sur la géométrie ; faute de dessins, il semble impossible pour un non connaisseur de la chose de saisir toute la pensée guénonienne.

Le principe est pourtant simple dans un premier temps. Guénon n'entend pas discuter de la croix du crucifix, même s'il n'évite pas le sujet, mais de l'Homme structuré spirituellement comme une croix.

Il s'agit de concevoir l'Etre comme l'alternance d'un état spirituel ascendant ou descendant, croisant perpendiculairement les manifestations de ses possibilités.

Cette structure nous conditionne et nous détermine. Swastika, tissage, croix du Christ, Arbre de Vie, etc. Nous sommes des êtres intimement liés au divin et perdus dans la réalité.

On peut donc regretter que Guénon ne fut pas plus clair (mais là encore, de nombreuses lectures s'imposent) et n'ait pas voulu dévoiler les méthodes d'élévation spirituelle pour atteindre Dieu... il aurait ainsi parlé de l'extase en Dieu des soufis ou de la Prière du coeur des orthodoxes. En l'occurrence, pour nous autres occidentaux, la Prière du Coeur a été mille fois discutée dans de nombreux livres facilement accessibles. Du reste, nul besoin d'essai sur le sujet : il s'agit simplement de répéter en boucle : « Jésus Christ, fils de Dieu, aie pitié de moi, pauvre pêcheur » et de se laisser porter par l'échelle de Jacob, pour monter vers Dieu comme le firent les Anges.