celtes

Si j’avais été bien déçu par le livre de Bourre sur Michael Jackson, celui-là m’a définitivement réconcilié avec cet auteur et donné envie de lire ses autres œuvres.

La thèse de Jean-Paul Bourre est simple : les tribus celtes et indo-européennes ont rencontré les Sémites en Egypte, ont voyagé avec eux et nourris leur métaphysique de leurs légendes et récits mythologiques.

L’idée paraît a priori délirante mais il n’en n’est rien. D’une part, leur présence dans les zones géographiques est attesté par les Historiens et Archéologues (Abraham est originaire d’une cité indo-européenne) et, de plus, la Bible a conservé trace de leur présence mais les restes sont fugitifs et presque invisibles à l’œil non exercé.

Ce livre est tout simplement passionnant car outre le fait que Bourre confesse un sincère amour pour Dieu et la Bible, il nous permet de la revisiter dans la perspective de René Guénon et de comprendre que les mythes et Traditions sont issus d’un socle commun.

L’ouvrage est tellement riche et dense qu’on ne saura trop en conseiller une lecture à petite dose pour bien profiter de toutes les surprises qu’il recèle : mais entre Noé, Salomon, Moïse et Jésus, sans parler d’Abraham et Jacob, vous découvrirez que ces grandes figures de la Bible ont toutes, un moment ou un autre, un rapport avec les Celtes.