51MYGZQ1Z4L

Voilà une passionnante anthologie hugolienne que j'ai dévoré. L'auteur résumé ici sa thèse d'état et nous convie à découvrir dans la masse des écrits d'Hugo tout ce que ce grand poète doit à la Bible : préface de Shakespeare où sont présentés les prophètes, poèmes inspirés de la Bible, satire de la religion dans Cromwell... on découvre un Hugo tout d'abord très croyant puis qui désacralise la Bible pour en faire un monument de poésie tout en se présentant lui-même comme un prophète et un continuateur des Ezechiel et Isaïe, pourfendeurs des rois et des puissants. Une lecture surprenante qui éclaire l'oeuvre de Hugo.