51WTHR3N27L

J’ai relu avec un très grand plaisir Et toi mon cœur pourquoi bas-tu (sic) de Jean d’Ormesson. Cette anthologie de la poésie, très subjective, permet au célèbre académicien de nous régaler avec des pages de toutes beautés.

Le romancier a une solide culture et cite ici pratiquement tous les poèmes ou extraits de textes qu’il connaît par cœur. Ces derniers sont classés en été, printemps, automne, hiver, mouvement ascendant donc, et découpés selon des axes thématiques comme l’amour, la mort, la religion, le bonheur, la nature…

L’occasion de relire ou de découvrir du Victor Hugo (moins pontifiant que ce que l’on connaît de lui), du Baudelaire (pas ses meilleurs), du Verlaine (du bon), beaucoup de Ronsard, de Valéry, du Péguy et même des textes en prose mais à consonances poétiques avec des extraits de Chateaubriand, de Rousseau ou Voltaire, voire même une ligne de la Fontaine ou une exclamation de Bossuet sans oublier de longs extraits du théâtre de Racine et Corneille.

Idéal pour s’initier à la poésie, très facile d’accès, Et toi mon cœur pourquoi bas-tu propose des paroles enchanteresses, magnifiques, touchantes, émouvantes qui donnent une très belle idée de la poésie et nous font espérer un nouveau recueil compilé par les mains expertes de Jean d’Ormesson.

Gallimard, 7,50 euros.