Sans_titre

Cher Thomas,

Vieux camarade.

Tant de bons souvenirs de nos éclats de rires lors de nos parties de jeu de rôle.

Tant de bons moments tellement tu étais séduisant, exaltant la vie de tout ton être.

Nous nous sommes perdus de vue. Ne nous revoyant qu’épisodiquement, lors de soirées. Mais les rires étaient toujours là. J’étais heureux de savoir que tu allais bien et sans doute réciproquement.

Malheureusement, d’autres en ont décidé autrement.

Puisses-tu reposer en paix au Ciel, en compagnie des Anges et des âmes pacifiées.

Puisses-tu sentir la lumière divine en toi.

Mes prières t’accompagnent.

A Dieu,

Menon